Les méthodes passives

 

Toutes les techniques sophroniques se déroulent selon une même codification. après le préambule nécessaire de l’anamnèse, le sophrologue propose au patient la méthode, lui explique son déroulement, sa durée (dix minutes dans la grande majorité de cas); Il l’informe de l’éventuel enregistrement de la séance pour que le patient puisse se servir de ce moyen pour son entraînement quotidien.

Déroulé des méthodes statiques

Après acceptation des modalités de déroulement de la séance, c’est-à-dire lorsque l’alliance sophronique est établie, le sophrologue réalise une sophronisation simple, de  base, à laquelle il ajoute, au cours de séances ultérieures, des méthodes d’activation intra-sophroniques, ce qui signifie qu’il utilise le niveau sophro-liminal selon le principe de l’action positive, le potentiel et les capacités sous-jacentes du sujet. La méthode terminée, il p^ratique la désophronisation et achève l’entraînement par les commentaires postsophroniques.

On peut donc établir un résumé chronologique qui sera applicable pour chaque méthode:

  1. Anamnèse
  2. Explication de la méthode
  3. Acceptation du plan proposé
  4. Sophronisation simple
  5. Activation Intra Sophronique
  6. Désophronisation
  7. Commentaires postsophroniques

 

La sophronisation simple

C’est la première des méthodes statiques à pratiquer lorsque l’on commence en sophrologie. La sophronisation simple ou encore sophronisation de base, se déroule en deux temps: la relaxation physique et relaxation mentale. elle consiste à détendre chaque segment du corps les uns après les autres, en partant du haut, vers le bas. Un approfondissement permet ensuite d’amplifier le calme et la détente avant l’activation intrasophronique, réalisée progressivement à l’aide des exercices décrits par Schultz. La pratique de la sophronisation simple fournit  au sujet une puissante technique de relaxation à utiliser sans modération

La sophro-acceptation progressive

Une fois réalisé l’apprentissage de la sophronisation simple de base et l’activation intrasophronique, on peut, si le but thérapeutique le nécessite, appliquer la sophro-acceptation progressive. La sophro-acceptation progressive a pour objectif l’activation intrasophronique de la capacité de perception du positif. Elle utilise pour cela l’intégration du schéma corporel existentiel (bien-être) en rapport avec la situation représentée (harmonie avec l’entourage). Les applications de cette méthode sont très nombreuses. Du point de vue prophylactique, la sophro-acceptation progressive offre un intérêt majeur, puisqu’elle permet un autoconditionnement librement choisi vers le positif et, inversement, un déconditionnement à l’orientation systématique vers el négatif, le morbide.

La sophro-respiration synchronique

La sophro-respiration synchronique utilise la respiration comme véhicule d’autoconditionnement et sert de base à la protection sophro-liminale du sommeil.

 

La sophro-substitution sensorielle

Cette méthode ne pourra être utilisée qu’après un entraînement aux méthodes précédentes, notamment la sophronisation de base et  la sophro-acceptation progressive. toujours selon la même codification et une fois le niveau sophro-liminal atteint par une sophronisation simple, le sophrologue demande au sujet de bien prendre conscience d’une sensation spontanément ressentie, par exemple la chaleur ai niveau d’une main, et d’indiquer cette perception en levant l’index. Il l’invite ensuite à changer cette sensation de chaleur en une autre, par exemple une sensation agréable de fraîcheur et même de froid. La sophro-substitution sensorielle est particulièrement utilisée par les stomatologues et dentistes sophrologues pour l’obtention d’une analgésie locale.

La sophro-mnésie positive simple

Le sophrologue demande au patient mis en état sophronique par une sophronisation simple quelles images, périodes lui suggèrent les différents âges de sa vie: vingt ans, quinze ans, dix ans et cinq ans. chaque fois le patient doit relater ce qu’il « voit » et préciser ce qui lui plaît le plus: les personnes préférées, les activités choisies, les cadres de vie favoris (d’où le nom de la méthode: sophromnésie positive). Cette méthode présente un double intérêt: pour le sophrologue, mieux connaître le passé et la personnalité du sujet, pou rle patient mettre lui même en lumière certaines de ses inconnues.

La sophro-association onirique

Cette méthode est basée sur l’imagination et non sur le souvenir. Le sophrologue demande au patient, en état sophronique, de se représenter des situations réelles ou imaginaires, totalement libres et de les décrire. La sophro-association onirique est surtout une méthode d’étude.

 

La sophro-stimulation projective

au cours de cette méthode, après avoir posé les conditions et expliqué le plan proposé, le sophrologue conduit une sophronisation simple. il utilise ensuite dasn la ligne de l’activation intrasophronique, la sophro-respiration synchronique en faisant pratiquer par le sujet des mouvements de contraction et de relâchement musculaires en synchronisation avec la respiration: inspiration-tension, rétention, expiration-relâchement. La sophro-stimulation projective peut dans un premier temps, concerner le corps dans son ensemble avant d’être appliquée, d’une façon sélective pour un ou plusieurs membres à rééduquer. On demande au sujet de bien percevoir la sensation de détente et de récupération au moment de la relaxation musculaire. Les exercices sont exécutés  trois fois.

 

Méthode sophronique complémentaire

0 Comments

Leave a reply

©2022 coach-angers.com  -  Mentions légales

Connectez vous avec vos identifiants

Forgot your details?